Articles

Home / Articles
CR1842-Foto-01

La Déclaration Dignitas infinita et le mystère de l’Église en notre temps

Le 8 avril 2024, le Dicastère pour la Doctrine de la Foi, présidé par le Cardinal Víctor Manuel Fernández, a publié la Déclaration Dignitas infinita sur la dignité humaine, avec l’approbation “ex audientia” du Pape François. Le cardinal Fernández, qui s’attarde dans l’introduction de la Déclaration sur sa genèse, précise que la première implantation du texte, qui date de 2019, est due à son prédécesseur, le cardinal Luis Francisco Ladaria Ferrer. La “dignité infinie” qui donne son titre à la Déclaration trouve son fondement dans la définition…

CR1835-Foto-01

Église et Maçonnerie, la rencontre en Italie

Le 16 février 2024, les représentants des principales obédiences maçonniques italiennes et quelques prélats catholiques de premier plan se sont retrouvés à Milan pour une journée d’études. À cette réunion, organisée au siège de la Fondation Ambrosianum par le Groupe de recherche et d’information socio-religieuse (GRIS), participaient trois Grands Maîtres de la Maçonnerie italienne : Stefano Bisi pour le Grand Orient d’Italie (GOI), Luciano Romoli pour la Grande Loge d’Italie des Antiques Maçons Libres et Acceptés–ALAM (GLDI) et Fabio Venzi (en vidéo-conférence) pour la Grande Loge…

CE431-Foto-03

L’esprit de pénitence

La pénitence est avant tout un sacrement : le sacrement par lequel le prêtre, au nom de Dieu, pardonne les péchés commis après le baptême. Le sacrement de pénitence, comme tout sacrement, a une matière et une forme, c’est-à-dire qu’il s’agit d’un rite composé de choses et de paroles. La matière comprend les trois actes du pécheur: le repentir ou la contrition, la confession proprement dite et la satisfaction, c’est-à-dire l’acceptation de la pénitence imposée par le prêtre. La forme du sacrement est la sentence…

CR1831-Foto-01

Les évêques africains, belges et néerlandais, et Fiducia supplicans

La Conférence Episcopale de la Région d’Afrique du Nord (CERNA), réunie à Rabat, au Maroc, du 11 au 15 janvier, a approuvé la Déclaration Fiducia supplicans, établissant, en ce qui concerne la « pratique pastorale des bénédictions », qu’il est possible de donner la bénédiction non seulement individuellement, mais aussi à des personnes « en situation irrégulière », qui se présentent ensemble en la demandant, à condition que cela « ne crée pas de confusion pour les intéressés eux-mêmes ou pour d’autres ». Cette prise de position a mis à mal l’unanimité…